Suivez-nous sur :

  facebook twiter youtubenewsletter

 

Lundi à jeudi de 8h à 17h
Vendredi de 8h à 16h

Standard : +689 40416500
FAX : +689 40419242

 

La reconnaissance par l'Etat des droits des victimes des essais nucléaires français

Rapport 139 CESC

Rapport n° 139/CESC du 15-11-20062.8 Mo

Réforme et modernisation du statut de patenté ou entrepreneur individuel en Polynésie française

Rapport153

pdfRapport153-CESC.pdf1.34 Mo

L'avenir de la Polynésie française face à une gouvernance durable de son patrimoine marin

Rapport-152-CESC-patrimoine-marin

pdfRapport n° 152/CESC du 21/01/20154.30 Mo

L'implantation de jeux de casino en Polynésie française

pdfRapport 149-CESC803.66 Ko

L'emploi des jeunes en Polynésie française

pdfTélécharger PDF4.52 Mo

Feuilletez le document

L'aménagement des plages publiques

 Télécharger PDF 3.08 Mo

Le sport en Polynésie française

pdfTéléchargez le PDF4.03 Mo

Rapport sur la réforme de la PSG

pdfTéléchargez le PDF2.12 Mo

Feuilletez le document

Rapport synthétique de la Conférence des 40 ans du CESC

Page 1 de Livret 40 ans CESC vf

pdf Rapport synthétique de la Conférence du CESC du 11 juillet 2017

Rapport d'activité 2016 du CESC

Rapport d'activité 2016 du CESC

pdfRapport d'activité 20162.34 Mo

Rapport d'activité 2015 du CESC

Rapport d'activité 2015 du CESC

pdfTélécharger le PDF2.19 Mo

RAPPORT D'ACTIVITE 2014

pdfRapport d'Activité 20141.59 Mo

Bilan d'activité 2012

pdfTéléchargez le PDF14.18 Mo

Bilan d'activité 2011

bilan-activite-2011-cesc

pdfTéléchargez le PDF10.28 Mo

Bilan de mandature 2009-2013

Bilan de mandature 2009-2013

pdfBilan de mandature 2009-20133.97 Mo

Derniers rapports en ligne

  • Avis 99/2017 en date du 09/11/17

    sur le projet de « loi du pays » portant diverses mesures en faveur de l’accessibilité foncière

    pdfAvis n°99/2017

  • Avis 98/2017 en date du 09/11/17

    sur le projet de "loi du pays" modifiant le code de l’environnement et fixant les conditions et modalités de création, d’exploitation et de suivi des sites pilotes dénommés « Centres d’Enfouissement Techniques Simplifiés »

    pdfAvis n°98/2017

>> Consultez tous les rapports & avis

Agenda

  • Jeudi 9 novembre 2017

    8h30 - Assemblée plénière : 

    1) Etude avant adoption du projet d'avis sur le projet de "loi du pays" modifiant le code de l'environnement et fixant les conditions et les modalités de création, d'exploitation et de suivi des sites pilotes dénommés centres d'enfouissement techniques simplifiés ;

    2) Etude avant adoption du projet d'avis sur le projet de "loi du pays" portant diverses mesures en faveur de l'accessibilité foncière.

     
  • Mardi 7 novembre 2017

    8h30 - Assemblée plénière :

    1) Examen et adoption d'un projet d'avis sur le projet de "loi du pays" portant modification de la "loi du pays" n°2015-3 du 25 février 2015 modifiée relative aux conditions d'admission au régime de solidarité "RSPF" et au contrôle de leur respect.

    2) Présentation de l'enquête emploi et Budget des familles par l'Institut de la Statistique de Polynésie française.

     
  • Jeudi 17 août 2017

    8h30 - Assemblée plénière : Examen et adoption du projet d’avis sur un projet de « loi du Pays » portant modification du livre II de la partie I du code du travail relatif au contrat de travail et du livre VI de la partie V du code du travail relatif au travail illégal. Le projet d’avis sera présenté par mesdames Marie-Hélène TIRAO et Diana YIENG KOW en leur qualité de rapporteures.

     
  • Mardi 25 juillet 2017

    08h00 - Assemblée plénière : Examen et adoption du projet d’avis sur le projet de "loi du pays" relatif aux aides au secteur de la pêche, présenté par madame Lucie TIFFENAT et monsieur Félix FONG en leur qualité de rapporteurs.

     
>> Consulter tout l'agenda

Conditions d'admission au RST - Le CESC favorable

Le Conseil économique, social et culturel (CESC) a réuni ses membres en assemblée plénière ce matin, pour rendre un avis sur deux projets de texte soumis à sa consultation.

1. projet de « loi du pays » portant suppression du comité d'expertise douanière

Le comité d'expertise douanière (C.E.D.) a été mis en place pour la première fois dans les établissements français de l’Océanie en application du décret du 20 décembre 1928.

Jusqu’au 3 octobre 1980, ce comité regroupait sous la présidence d’un commissaire expert désigné par le gouverneur, deux autres experts dont l’un est choisi par le chef du service des douanes et l’autre par le déclarant.

Le 3 mars 2015 l'Assemblée de Polynésie française a adopté, la loi du pays n° 2015-1 portant suppression du C.E.D.

Par une décision du 30 décembre 2015, le Conseil d'État, saisi par la société Compagnie de transport financière et immobilière (COTRAFI) et la chambre syndicale des commissionnaires en douane, agents de fret et déménageurs de Polynésie française, déclarait la loi du pays illégale.

Après avoir auditionné les différents acteurs et experts de ce dossier, le Conseil économique, social et culturel (CESC) constate que l’objet de la saisine porte essentiellement sur un problème d’organisation administrative résultant de l’application d’une réglementation fiscale (code des douanes).

En conséquence, le CESC ne se prononce pas sur l’opportunité de la suppression ou du maintien du C.E.D. qui demeure une prérogative du gouvernement. Néanmoins, il attache du prix à ce qu’un droit de recours amiable des opérateurs en douane puisse être exercé auprès d’un organisme indépendant, dans le cadre d’une procédure simplifiée, en cas de litige.

Tel est l’avis du Conseil économique, social et culturel de Polynésie française.

Présenté par messieurs Patrick GALENON et Tepuanui SNOW, en leur qualité de rapporteurs, l’avis présenté a été adopté par 23 votes pour, 0 vote contre, et 3 abstentions.

 

Assemblée plénière du CESC du 27 juin 2016

 

2. Projet de loi du pays portant modification de la loi du pays n° 2015-3 du 25 février 2015 relative aux conditions d’admission au régime de solidarité et au contrôle de leur respect

La loi du pays du 25 février 2015, que le projet de texte vient modifier, avait pour principaux objectifs de mieux encadrer les conditions et procédures d’admission au régime de solidarité (RSPF), et de mettre en place un dispositif juridique de lutte contre les affiliations abusives à ce régime.

Avant son adoption par l’Assemblée de la Polynésie française, le projet avait donné lieu à un avis défavorable du Conseil économique, social et culturel (CESC), dont certaines recommandations, non suivies d’effet, conduisent aujourd’hui au présent projet de texte soumis à sa consultation.

Le Conseil économique, social et culturel rappelle les observations et recommandations émises lors de la première consultation, à savoir :

- Le CESC adhère à la mesure permettant à certains ressortissants du RGS ou du RNS d’être affiliés au RSPF pour le bénéfice de prestations non servies par leur régime d’affiliation. Mais il recommande que leur admission au RSPF soit facilitée.

- S’agissant du rôle des maires, le CESC relève que les difficultés évoquées dans l’exposé des motifs ne sont pas liées au contrôle de la véracité des renseignements fournis, mais plutôt à la mise en œuvre de la nouvelle procédure de constitution et d’instruction des dossiers, en particulier en cas d’urgence médicale.

- Le CESC souligne qu’il appartient au maire et à ses équipes de vérifier les dossiers RSPF, et ce, conformément à la décision du Conseil d’État.

- Le CESC adhère à l’exclusion de certains revenus telle que prévue par l’article LP3 du projet.

  • Toutefois, pour éviter tout effet d’aubaine qui serait permis par cette mesure, le texte devra préciser que la cessation et la suspension d’activité professionnelle prévues au point 1° devront être non volontaires. Seules les suspensions et cessations d’activité du type licenciement ou radiations définitives du registre du commerce devront bénéficier de la mesure.
  • Pour ce qui concerne les salariés décrits au point 3°, le CESC recommande que leur admission au RSPF soit systématique puis fasse l’objet de vérifications a posteriori.

- Le CESC appelle de ses vœux que la situation sociale des étudiants soit revue, de sorte qu’ils soient affiliés au RSPF de manière automatique s’ils ne relèvent pas d’un régime obligatoire.

- Le CESC recommande des modifications d’ordre rédactionnel du projet, afin d’en simplifier la lecture et d’en retirer les incohérences.

Par ailleurs, le CESC requiert la mise en place d’un programme de formation, d’information et de communication approprié :

  • En faveur des structures concernées par l’admission au RSPF : des clarifications et l’harmonisation des procédures s’imposent. A titre d’exemple, toutes les mairies ne traitent pas les situations d’urgence de la même manière ;
  • A destination du public, de façon à mieux expliquer la PSG pour responsabiliser tout un chacun et rendre ainsi plus efficace l’action administrative.

Enfin, le Conseil économique, social et culturel regrette que ces modifications, qui demeurent incomplètes, interviennent dans la précipitation.

Sous réserve de la prise en compte des observations et recommandations qui précèdent, le CESC émet un avis favorable au projet de loi du pays portant modification de la loi du pays n° 2015-3 du 25 février 2015 relative aux conditions d’admission au régime de solidarité et au contrôle de leur respect.

Présenté par madame Lucie TIFFENAT et monsieur Sébastien BOUZARD, en leur qualité de rapporteurs, l’avis a été adopté par 25 votes pour, 0 vote contre, et 7 abstentions.

 

Assemblée plénière du CESC du 27 juin 2016

Suivez-nous sur :

  facebook twiter youtubenewsletter

 

Lundi à jeudi de 8h à 17h
Vendredi de 8h à 16h

Standard : +689 40416500
FAX : +689 40419242