COMMUNIQUE
Lundi 25 juin 2012
« VACANCE » FORCÉE DU CESC DU 1ER JUILLET AU 10 AOÛT 2012
Le Conseil économique, social et culturel entreprendra au mois de juillet prochain d’importants travaux de rénovation de la toiture de l’immeuble abritant son siège social, à Papeete.
Depuis sa restauration en 1990, ce vaste bâtiment historique datant de 1859 n’a subi aucune rénovation d’envergure.
Les nombreuses infiltrations d’eau par la toiture imposent la réfection complète de l’étanchéité et le remplacement de la totalité des tuiles de couverture.
Parallèlement à ce chantier capital visant la préservation du patrimoine historique du Pays, le système de conférence obsolète et déficient de l’hémicycle sera remplacé.
Le personnel administratif sera mis en congé annuel. Cependant, afin d’assurer la continuité du service, le secrétariat général du CESC tiendra une permanence, notamment pour le suivi des deux chantiers.
Pendant cette période, les membres du CESC seront en « vacances institutionnelles » forcées et toutes les séances des commissions permanentes seront suspendues jusqu’à la fin des travaux prévue le vendredi 10 août 2012.
En tant qu’institution de la Polynésie française, le Conseil économique, social et culturel a néanmoins l’obligation statutaire de répondre à toute saisine du gouvernement ou de l’assemblée de la Polynésie française.
Dans une telle hypothèse, il (c'est-à-dire les 51 membres qui le composent et le personnel administratif y affecté) se verra contraint de se délocaliser dans le même chef-lieu et de solliciter auprès des autres institutions du Pays des salles de travail pour tenir ses réunions.
Compte tenu des difficultés engendrées par une telle délocalisation, le CESC sollicite du gouvernement et de l’assemblée de la Polynésie de bien vouloir sursoir à toute nouvelle saisine durant la période de suspension précitée, sauf mesure exceptionnelle et urgente.
Les ministères sont invités à porter ces informations auprès des services de l’administration territoriale et des établissements publics placés sous leur tutelle respective.
Le Président,
Jean TAMA

COMMUNIQUÉ
Lundi 25 juin 2012

« VACANCE » FORCÉE DU CESC DU 1er JUILLET AU 10 AOÛT 2012

 

Le Conseil économique, social et culturel entreprendra au mois de juillet prochain d’importants travaux de rénovation de la toiture de l’immeuble abritant son siège social, à Papeete.

Depuis sa restauration en 1990, ce vaste bâtiment historique datant de 1859 n’a subi aucune rénovation d’envergure.

Les nombreuses infiltrations d’eau par la toiture imposent la réfection complète de l’étanchéité et le remplacement de la totalité des tuiles de couverture.

Parallèlement à ce chantier capital visant la préservation du patrimoine historique du Pays, le système de conférence obsolète et déficient de l’hémicycle sera remplacé.

Le personnel administratif sera mis en congé annuel. Cependant, afin d’assurer la continuité du service, le secrétariat général du CESC tiendra une permanence, notamment pour le suivi des deux chantiers.

Pendant cette période, les membres du CESC seront en « vacances institutionnelles » forcées et toutes les séances des commissions permanentes seront suspendues jusqu’à la fin des travaux prévue le vendredi 10 août 2012.

En tant qu’institution de la Polynésie française, le Conseil économique, social et culturel a néanmoins l’obligation statutaire de répondre à toute saisine du gouvernement ou de l’assemblée de la Polynésie française.

Dans une telle hypothèse, il (c'est-à-dire les 51 membres qui le composent et le personnel administratif y affecté) se verra contraint de se délocaliser dans le même chef-lieu et de solliciter auprès des autres institutions du Pays des salles de travail pour tenir ses réunions.

Compte tenu des difficultés engendrées par une telle délocalisation, le CESC sollicite du gouvernement et de l’assemblée de la Polynésie de bien vouloir sursoir à toute nouvelle saisine durant la période de suspension précitée, sauf mesure exceptionnelle et urgente.

Les ministères sont invités à porter ces informations auprès des services de l’administration territoriale et des établissements publics placés sous leur tutelle respective.

Le Président,

Jean TAMA