JEUDI 25 NOVEMBRE 2011
CESC: formation prévention et secours
Le personnel du secrétariat général, ainsi que plusieurs membres du Conseil économique, social et culturel ont achevé une formation initiale de secourisme PSC1 (prévention et secours civiques – niveau 1).
La Présidente Raymonde RAOULX, avec l'approbation du bureau du CESC, a souhaité faire bénéficier les membres et le personnel administratif de l'institution d'une formation de base aux gestes citoyens qui sauvent. Cette démarche s'inscrit dans le cadre de la solidarité et de la citoyenneté et vise à savoir porter secours à une victime en détresse. Ces premiers gestes qui sauvent pourront être pratiqués par les nouveaux apprentis secouristes tant dans leur cadre professionnel, que dans la vie privée et dans la rue.
Cette formation a été dispensée à une quinzaine de bénéficiaires par des formateurs agréés de la Fédération polynésienne de protection civile dans les locaux du CESC. Étalée sur une douzaine d'heures, les bénéficiaires ont ainsi appris à protéger la victime et les témoins, à alerter les secours d'urgence adéquats, à empêcher l'aggravation de l'état de la victime et à préserver l'intégrité de la victime jusqu'à l'arrivée des secours : SMUR, pompiers ou gendarmes selon la situation.
 
Suite à un malaise diabétique, on doit d'abord faire prendre un morceau de sucre avant d'appeler le 15
Malaise et crise d'asthme, il faut agir très vite et appeler le SAMU
Les techniques propres aux situations de détresse les plus courantes leur ont été enseignées et leur permettront de prendre en charge une victime qui s'étouffe, une victime qui saigne abondamment, une victime qui est inconsciente mais qui respire, une victime qui est inconsciente mais qui ne respire plus, une victime consciente qui se plaint d'un malaise, ou encore une victime qui se plaint d'un traumatisme.
Après l'évaluation effectuée lors des mises en situation, les acquis des bénéficiaires ont été validés avec succès par les formateurs secouristes de la Fédération polynésienne de protection civile. Les nouveaux secouristes ont manifesté leur satisfaction et fierté d'être aujourd'hui les petits anges gardiens qui sauront dorénavant porter secours. Cette forme d'altruisme ne peut que les honorer.
Saignement au thorax suite à une tentative de suicide
 
Une victime consciente qui ne respire plus
RCP (réanimation cardio-pulmonaire) sur le mannequin

Le personnel du secrétariat général, ainsi que plusieurs membres du Conseil économique, social et culturel ont achevé une formation initiale de secourisme PSC1 (prévention et secours civiques – niveau 1).

La Présidente Raymonde RAOULX, avec l'approbation du bureau du CESC, a souhaité faire bénéficier les membres et le personnel administratif de l'institution d'une formation de base aux gestes citoyens qui sauvent. Cette démarche s'inscrit dans le cadre de la solidarité et de la citoyenneté et vise à savoir porter secours à une victime en détresse. Ces premiers gestes qui sauvent pourront être pratiqués par les nouveaux apprentis secouristes tant dans leur cadre professionnel, que dans la vie privée et dans la rue.

Cette formation a été dispensée à une quinzaine de bénéficiaires par des formateurs agréés de la Fédération polynésienne de protection civile dans les locaux du CESC. Étalée sur une douzaine d'heures, les bénéficiaires ont ainsi appris à protéger la victime et les témoins, à alerter les secours d'urgence adéquats, à empêcher l'aggravation de l'état de la victime et à préserver l'intégrité de la victime jusqu'à l'arrivée des secours : SMUR, pompiers ou gendarmes selon la situation.

Suite à un malaise diabétique, on doit d'abord faire prendre un morceau de sucre avant d'appeler le 15

Malaise et crise d'asthme, il faut agir très vite et appeler le SAMU

Les techniques propres aux situations de détresse les plus courantes leur ont été enseignées et leur permettront de prendre en charge une victime qui s'étouffe, une victime qui saigne abondamment, une victime qui est inconsciente mais qui respire, une victime qui est inconsciente mais qui ne respire plus, une victime consciente qui se plaint d'un malaise, ou encore une victime qui se plaint d'un traumatisme.

Après l'évaluation effectuée lors des mises en situation, les acquis des bénéficiaires ont été validés avec succès par les formateurs secouristes de la Fédération polynésienne de protection civile. Les nouveaux secouristes ont manifesté leur satisfaction et fierté d'être aujourd'hui les petits anges gardiens qui sauront dorénavant porter secours. Cette forme d'altruisme ne peut que les honorer.

Saignement au thorax suite à une tentative de suicide

 

Une victime inconsciente qui ne respire plus

 


RCP (réanimation cardio-pulmonaire) sur le mannequin