JEUDI 22 SEPTEMBRE 2011
UN TRAIN DE STAGIAIRES EN VISITE AU CESC
Le Conseil économique, social et culturel a reçu la visite de jeunes polynésiens en formation dans les centres de « FPS Formation », « Api Formation » et « Activ’ Result ». Ces visites pédagogiques visent à faire connaitre les institutions du Pays qu’ils découvrent souvent pour la première fois. Ces centres de formation sont tous agréés par le SEFI.
Ces demandeurs d’emploi suivent une formation de préparation à l’insertion et à l’orientation professionnelle (PIOP) qui s’étale sur 3 mois. Pendant cette période, ils effectuent deux stages en entreprise leur permettant de découvrir un métier, ou même de se découvrir. En effet, cela suscite parfois chez certains d’entre eux des vocations de chef d’entreprise dans des domaines d’activité divers et variés : garderie d’enfants, transformation agro-alimentaire, commerce, aide aux personnes, etc.
Les niveaux d’études sont variés et se déclinent du CM2 au Bac. Les tranches d’âge varient entre 18 et 45 ans. Certains ont décroché de leur scolarité suite à un changement de situation familiale souvent, parfois pour travailler dans l’entreprise familiale. Quelques uns sont des chômeurs de longue durée. La plupart d’entre eux ont déjà une petite expérience professionnelle.
A l’issue de leur formation, ils poursuivront leur quête d’emploi dans l’entreprise qui les a accueillis en stage, à travers cette fois un dispositif d’aide à l’insertion du SEFI : SIE (stage d’insertion en entreprise), CRE (convention relance emploi), ou APP (apprentissage). Les objectifs professionnels définis avec les formateurs tiennent compte de leurs aptitudes et de leurs aspirations.
Au sortir de cette phase d’apprentissage, et si la conjoncture économique est favorable, certains devraient se voir offrir un contrat de travail à durée déterminée. C’est tout le bien que l’institution leur souhaite.
Le groupe de « FPS Formation » encadré par M. Philippe LEBREIL
Les stagiaires de « Api Formation » et leur formateur M. Bertrand JAUDON
Mme Agnès JOUBERTde « Activ’ Result » et ses stagiaires

Le Conseil économique, social et culturel a reçu la visite de jeunes polynésiens en formation dans les centres de « FPS Formation », « Api Formation » et « Activ’ Result ». Ces visites pédagogiques visent à faire connaitre les institutions du Pays qu’ils découvrent souvent pour la première fois. Ces centres de formation sont tous agréés par le SEFI.

Ces demandeurs d’emploi suivent une formation de préparation à l’insertion et à l’orientation professionnelle (PIOP) qui s’étale sur 3 mois. Pendant cette période, ils effectuent deux stages en entreprise leur permettant de découvrir un métier, ou même de se découvrir. En effet, cela suscite parfois chez certains d’entre eux des vocations de chef d’entreprise dans des domaines d’activité divers et variés : garderie d’enfants, transformation agro-alimentaire, commerce, aide aux personnes, etc.

Les niveaux d’études sont variés et se déclinent du CM2 au Bac. Les tranches d’âge varient entre 18 et 45 ans. Certains ont décroché de leur scolarité suite à un changement de situation familiale souvent, parfois pour travailler dans l’entreprise familiale. Quelques uns sont des chômeurs de longue durée. La plupart d’entre eux ont déjà une petite expérience professionnelle.

A l’issue de leur formation, ils poursuivront leur quête d’emploi dans l’entreprise qui les a accueillis en stage, à travers cette fois un dispositif d’aide à l’insertion du SEFI : SIE (stage d’insertion en entreprise), CRE (convention relance emploi), ou APP (apprentissage). Les objectifs professionnels définis avec les formateurs tiennent compte de leurs aptitudes et de leurs aspirations.

Au sortir de cette phase d’apprentissage, et si la conjoncture économique est favorable, certains devraient se voir offrir un contrat de travail à durée indéterminée. C’est tout le bien que l’institution leur souhaite.

Le groupe de « FPS Formation » encadré par M. Philippe LEBREIL

 


Les stagiaires de « Api Formation » et leur formateur M. Bertrand JAUDON

 


Mme Agnès JOUBERT de « Activ’ Result » et ses stagiaires