MERCREDI 14 SEPTEMBRE 2011
RENCONTRE AVEC STEPHAN CHALLIER
A l’occasion d’une visite de courtoisie, monsieur Stephan CHALLIER, directeur général de l’Institut de la Statistique de la Polynésie française (ISPF), est venu rencontrer la Présidente du CESC, madame Raymonde RAOULX.
Depuis 1999, la direction de l’ISPF est assurée par des cadres de l’INSEE détachés auprès de l’établissement. Une convention de coopération liant les deux organismes permet à l’ISPF de bénéficier d’un appui technique et méthodologique dans toutes ses activités.
Monsieur CHALLIER a pris ses fonctions le 1er septembre dernier suite au départ de monsieur BACHERÉ. Depuis sa prise de fonction, monsieur CHALLIER va à la rencontre de tous les acteurs institutionnels, économiques et sociaux du Pays pour identifier leurs besoins en matière d’outils statistiques nécessaires à l’élaboration prospective des politiques de développement.
En mars dernier, deux experts de l’INSEE, messieurs Philippe DOMERGUE et Daniel HUART, sont venus auditer l’ISPF.
Certaines enquêtes et études importantes n’ont pas été réactualisées depuis longtemps, notamment les comptes économiques de la Polynésie française (2006), le budget des familles (2000), l’équipement des ménages (2001), et les dépenses de consommation des ménages (2001). Les grandes enquêtes statistiques sont particulièrement coûteuses et longues à finaliser. Elles pourraient être financées par le Contrat de projet.
Il a pris bonne note des besoins en statistiques plus affinées de la quatrième institution du Pays qui a constaté les limites des données disponibles lors des dernières études qu’elle a menées. Certains affinements pourraient être extraits des données statistiques existantes mais nécessiteraient quelques réglages informatiques.

A l’occasion d’une visite de courtoisie, monsieur Stephan CHALLIER, directeur général de l’Institut de la Statistique de la Polynésie française (ISPF), est venu rencontrer la Présidente du CESC, madame Raymonde RAOULX.

Depuis 1999, la direction de l’ISPF est assurée par des cadres de l’INSEE détachés auprès de l’établissement. Une convention de coopération liant les deux organismes permet à l’ISPF de bénéficier d’un appui technique et méthodologique dans toutes ses activités.

Monsieur CHALLIER a pris ses fonctions le 1er septembre dernier suite au départ de monsieur BACHERÉ. Depuis sa prise de fonction, monsieur CHALLIER va à la rencontre de tous les acteurs institutionnels, économiques et sociaux du Pays pour identifier leurs besoins en matière d’outils statistiques nécessaires à l’élaboration prospective des politiques de développement.

En mars dernier, deux experts de l’INSEE, messieurs Philippe DOMERGUE et Daniel HUART, sont venus auditer l’ISPF.

Certaines enquêtes et études importantes n’ont pas été réactualisées depuis longtemps, notamment les comptes économiques de la Polynésie française (2006), le budget des familles (2000), l’équipement des ménages (2001), et les dépenses de consommation des ménages (2001). Les grandes enquêtes statistiques sont particulièrement coûteuses et longues à finaliser. Elles pourraient être financées par le Contrat de projet.

Il a pris bonne note des besoins en statistiques plus affinées de la quatrième institution du Pays qui a constaté les limites des données disponibles lors des dernières études qu’elle a menées. Certains affinements pourraient être extraits des données statistiques existantes mais nécessiteraient quelques réglages informatiques.