Organisée par le Syndicat pour la Promotion des Communes, la 23ème édition du Congrès des maires de Polynésie française a ouvert ses portes ce matin dans les locaux de l’école Mairipehe à Mataiea.

Les congressistes ont été accueillis dans la tradition polynésienne

La commune de Teva I Uta accueillant le congrès, c’est son maire madame Valentina CROSS, qui a eu l’honneur de prononcer le discours d’ouverture avant de laisser la parole au président du SPC-PF, monsieur Teriitepaiatua MAIHI,  au Président Oscar TEMARU et au Secrétaire général du Haut-Commissariat, monsieur Alexandre ROCHATTE.

Madame CROSS en a profité pour adresser aux congressistes présents une invitation aux soirées du Heiva de sa commune qui se déroulent sur le site voisin de la Pointe Tehoro.

Autonomie, réformes, compétences, moyens financiers, moyens humains, responsabilisation, et partenariat sont les mots-clés qui attiseront les réflexions, les échanges et les débats tout au long de ce congrès.

Pour faire face aux difficultés économiques et sociales rencontrées par les populations dans un contexte d’instabilité politique notoire, les communes doivent faire preuve de plus de solidarité entre elles pour aboutir parfois à un regroupement de communes ou à une autre forme de partenariat.

Les travaux du congrès s’articulent cette année autour des questions de partenariat et du rôle d’acteur de la commune dans toute politique publique. Le thème retenu est : « La commune, pôle de stabilité ».

Les ateliers de réflexion se poursuivront toute la semaine. La restitution des ateliers et les résolutions clôtureront le congrès vendredi 5 août.

Madame Valentina CROSS prononce son discours d’ouverture

La Présidente Raymonde RAOULX aux côtés de madame Magali CHARBONNEAU et de monsieur Joseph KAIHA