Entourée de plusieurs conseillers du CESC, la Présidente Raymonde RAOULX a reçu jeudi après-midi une délégation du collectif des professeurs stagiaires de la promotion 2011-2012.

L’objectif de cette rencontre visait à informer les représentants de la société civile organisée de la situation délicate dans laquelle ils se trouvent.

En effet, bien que le Pays ait pris toutes les dispositions nécessaires pour affecter l’ensemble des 41 lauréats polynésiens sur des postes vacants des collèges et lycées de Polynésie française, le Vice-rectorat en a décidé autrement et a acté l’affectation en métropole d’une vingtaine d’entre eux.

Les membres du collectif regrettent qu’aucune concertation préalable n’ait été engagée, et qu’aucun courrier officiel ne leur ait été adressé sur ce changement brutal d’affectation qui tombe à moins d’un mois de la rentrée prochaine. C’est sur le site internet du ministère de l’éducation nationale qu’ils ont découvert mercredi dernier leur ville d’affectation en métropole. Étonnamment, le Vice-rectorat ferme ses bureaux pendant 2 semaines depuis le 14 juillet, sans assurer de continuité du service public. Les stagiaires n’ont donc pas d’interlocuteur à qui s’adresser.

La Présidente et les membres du CESC présents sont outrés qu’une telle situation puisse se produire et ont adressé au collectif un message de soutien et d’encouragement.

Outre le ministre de l’éducation, le collectif a déjà sensibilisé plusieurs représentants de l’Assemblée, ainsi que les sénateurs et députés polynésiens.

La Présidente du CESC transmettra un courrier au Haut-Commissaire pour signifier le soutien de la quatrième institution du Pays en faveur d’une affectation en Polynésie des intéressés et trouver avec les autorités la solution la plus adaptée à chaque cas.

Une délégation ira rencontrer madame Magali CHARBONNEAU, sans attendre le retour du Haut-Commissaire actuellement en mission à Paris.