Après la désignation hier des candidats en réunion de collège, madame Raymonde RAOULX a réuni les 54 Représentants Juniors en session plénière pour procéder ce matin à l’élection du Président Junior du CESC, et des divers membres du bureau.

Tous les enfants se sont mis sur leur 31 pour siéger solennellement au sein de la quatrième institution du Pays le temps de cette manifestation. Ils étaient tous en effervescence avant l’ouverture de la séance, et les pronostics allaient bon train.

Avant de prononcer son discours d’ouverture, Tahimanarii PITTMAN, le doyen d’âge, a d’abord constaté le quorum, assisté par le membre le plus jeune, Adam KAHIHA.

Parmi les officiels, on notait particulièrement  la présence de quelques conseillers du CESC (au deuxième plan),

et de monsieur ARCHIER, inspecteur de l’éducation nationale (au premier plan à gauche)

Les quatre candidats au poste de Président Junior ont ensuite prononcé leur profession de foi.

Axel MANCINI, le candidat du 1er collège a axé son programme sur la préservation de l’environnement, de la culture et le développement du tourisme. Manutea TAUMIHAU, le candidat du 2ème collège a prôné la défense des droits de l’enfant, notamment le droit à la santé et à une alimentation saine. Dans son discours, Kahaia MAITERE du 3ème collège, a raconté son rêve dans lequel elle défend les principes de liberté, d’égalité et de respect. Adam KAHIHA, candidat individuel du 3ème collège, a défendu les valeurs d’amitié, de tolérance, et de justice.

Le rêve de Kahaia MAITERE, élève de l’école Saint Paul, semble avoir conquis tous ses camarades puisqu’elle a été élue haut la main à la majorité absolue, Présidente Junior du CESC au deuxième tour de scrutin avec 32 voix. Elle succède ainsi à Carla SUARJANA élue en 2010.

Le principe du vote à bulletin secret a bien été intégré par les Juniors et l’élection s’est déroulée sans encombre.

A la fin de la séance, un repas offert par le Conseil leur a été servi.

Kahaia MAITERE, Présidente Junior du CESC 2011

La Présidente Junior est couronnée par Teremu TUPUAI de Rimatara

Les membres Juniors du bureau du CESC fraichement élus

Les Représentants Juniors étaient en effervescence

Un déjeuner équilibré a été offert par le CESC

Arrivée au CESC des Représentants Juniors

Profession de foi de Kahaia MAITERE :

« Bonjour à tous les membres du Conseil économique, social et culturel de la Polynésie française,

Bonjour à la presse et aux invités,

Bonjour à tous et bienvenue à cette deuxième édition du « CESC des enfants »

Je m’appelle Kahaia MAITERE. J’ai onze ans. Je viens de l’école Saint Paul de Papeete

Je ne veux pas vous faire un discours comme un politicien, je voudrais juste vous raconter mon rêve d’hier soir :

- J’ai rêvé qu’il existait un lieu où tous les enfants de Polynésie française pouvaient discuter en toute liberté des questions qui les concernent, et qui concernent LEUR avenir. Les avis et les opinions qui sortaient de ce lieu étaient vraiment écoutés par ceux qui prennent les décisions, ceux qui font les « lois du pays ».

- J’ai rêvé que ce lieu représentait notre société d’enfants et n’excluait personne : les filles et les garçons, les tout grands et les tout petits, les tout gros et les tout maigres, les enfants de patrons ou d’employés, les enfants du monde associatif, sportif, culturel et social.

- J’ai rêvé que dans ce lieu, il y aurait autant de filles que de garçons. Parce que les voix des filles doivent être entendues autant que celles des garçons.

- Dans ce lieu étrange, il y avait un chef, un président qui respectait les avis des autres, qui portait la voix de ses collègues, même si son avis n’était pas le même.

- Il y avait un chef qui voulait rassembler tous ses collègues et donner encore plus de poids à ce lieu. Un chef qui voulait que la voix de chacun de ses 56 collègues soit entendue et puisse être portée à travers la Polynésie, que chacun d’entre eux puisse dire ce qui lui semble juste, ce qui lui semble le meilleur pour tous les polynésiens.

Ce chef représentait dignement ce lieu et voulait en faire un lieu qui fait avancer la Polynésie, parce que notre avenir se construit aujourd’hui.

Ce lieu, c’était le CESC.

Ce chef, c’était moi.

Mauruuru roa, je vous remercie de m’avoir écouté. »

 

Discours d’investiture prononcé par Kahaia MAITERE :

« Mesdames, messieurs,

En ce jour où je prends mes fonctions de présidente du Conseil Économique, Social et Culturel, c’est avec une grande émotion que je vous remercie.

J’ai maintenant la lourde tâche et la responsabilité de représenter notre noble institution. Ma pensée va aussi au peuple de Polynésiens pour qui je veux beaucoup de bonheur et un avenir meilleur.

Alors merci, merci beaucoup de m’avoir élue. Je m’engage à répondre à vos attentes et aux attentes de la population. Vous m’avez confié un mandat au CESC, je serais digne de votre confiance.

En tant que présidente, je veux aussi promouvoir les droits fondamentaux de tous les enfants de Polynésie française. Je veux défendre un message de paix, de liberté et de solidarité pour notre magnifique pays.

Je vous remercie de m’avoir élue, vive le CESC et vive la Polynésie française. »