Suivez-nous sur :

  facebook twiter youtubenewsletter

 

Lundi à jeudi de 8h à 17h
Vendredi de 8h à 16h

Standard : +689 40416500
FAX : +689 40419242

 

Rapport synthétique de la Conférence des 40 ans du CESC

Page 1 de Livret 40 ans CESC vf

pdf Rapport synthétique de la Conférence du CESC du 11 juillet 2017

La reconnaissance par l'Etat des droits des victimes des essais nucléaires français

Rapport 139 CESC

Rapport n° 139/CESC du 15-11-20062.8 Mo

Réforme et modernisation du statut de patenté ou entrepreneur individuel en Polynésie française

Rapport153

pdfRapport153-CESC.pdf1.34 Mo

L'avenir de la Polynésie française face à une gouvernance durable de son patrimoine marin

Rapport-152-CESC-patrimoine-marin

pdfRapport n° 152/CESC du 21/01/20154.30 Mo

L'implantation de jeux de casino en Polynésie française

pdfRapport 149-CESC803.66 Ko

L'emploi des jeunes en Polynésie française

pdfTélécharger PDF4.52 Mo

Feuilletez le document

L'aménagement des plages publiques

 Télécharger PDF 3.08 Mo

Le sport en Polynésie française

pdfTéléchargez le PDF4.03 Mo

Rapport sur la réforme de la PSG

pdfTéléchargez le PDF2.12 Mo

Feuilletez le document

Rapport d'activité 2016 du CESC

Rapport d'activité 2016 du CESC

pdfRapport d'activité 20162.34 Mo

Rapport d'activité 2015 du CESC

Rapport d'activité 2015 du CESC

pdfTélécharger le PDF2.19 Mo

RAPPORT D'ACTIVITE 2014

pdfRapport d'Activité 20141.59 Mo

Bilan d'activité 2012

pdfTéléchargez le PDF14.18 Mo

Bilan d'activité 2011

bilan-activite-2011-cesc

pdfTéléchargez le PDF10.28 Mo

Bilan de mandature 2009-2013

Bilan de mandature 2009-2013

pdfBilan de mandature 2009-20133.97 Mo

Derniers rapports en ligne

  • Avis 99/2017 en date du 09/11/17

    sur le projet de « loi du pays » portant diverses mesures en faveur de l’accessibilité foncière

    pdfAvis n°99/2017

  • Avis 98/2017 en date du 09/11/17

    sur le projet de "loi du pays" modifiant le code de l’environnement et fixant les conditions et modalités de création, d’exploitation et de suivi des sites pilotes dénommés « Centres d’Enfouissement Techniques Simplifiés »

    pdfAvis n°98/2017

>> Consultez tous les rapports & avis

Agenda

  • Jeudi 9 novembre 2017

    8h30 - Assemblée plénière : 

    1) Etude avant adoption du projet d'avis sur le projet de "loi du pays" modifiant le code de l'environnement et fixant les conditions et les modalités de création, d'exploitation et de suivi des sites pilotes dénommés centres d'enfouissement techniques simplifiés ;

    2) Etude avant adoption du projet d'avis sur le projet de "loi du pays" portant diverses mesures en faveur de l'accessibilité foncière.

     
  • Mardi 7 novembre 2017

    8h30 - Assemblée plénière :

    1) Examen et adoption d'un projet d'avis sur le projet de "loi du pays" portant modification de la "loi du pays" n°2015-3 du 25 février 2015 modifiée relative aux conditions d'admission au régime de solidarité "RSPF" et au contrôle de leur respect.

    2) Présentation de l'enquête emploi et Budget des familles par l'Institut de la Statistique de Polynésie française.

     
  • Jeudi 17 août 2017

    8h30 - Assemblée plénière : Examen et adoption du projet d’avis sur un projet de « loi du Pays » portant modification du livre II de la partie I du code du travail relatif au contrat de travail et du livre VI de la partie V du code du travail relatif au travail illégal. Le projet d’avis sera présenté par mesdames Marie-Hélène TIRAO et Diana YIENG KOW en leur qualité de rapporteures.

     
  • Mardi 25 juillet 2017

    08h00 - Assemblée plénière : Examen et adoption du projet d’avis sur le projet de "loi du pays" relatif aux aides au secteur de la pêche, présenté par madame Lucie TIFFENAT et monsieur Félix FONG en leur qualité de rapporteurs.

     
>> Consulter tout l'agenda

Les membres du Conseil économique, social et culturel se sont réunis en session plénière pour adopter le projet d’avis relatif au projet de « loi du pays » fixant le régime du concours technique de la Polynésie française aux communes et à leurs groupements.


Ce projet de texte vient compléter la « loi du pays » fixant le régime du concours financier du Pays aux communes promulguée en novembre 2010 pour laquelle le CESC s’était déjà prononcé favorablement. Ces deux textes résultent de l’engagement des Communes, du Pays et de l’Etat à travailler en partenariat par le moyen d’une agence d’ingénierie de projet qui regrouperait les moyens et compétences des uns et des autres.

Ce nouveau projet s’inscrit donc lui aussi dans une logique de partenariat annoncé (Pays/Etat/Communes) qui vise à mutualiser les ressources.


Les  représentants de la Vice-présidence du gouvernement et de la Délégation au développement des communes

De l’analyse détaillée qu’il en a faite, le CESC observe notamment que :
- les garanties qu’offre le Pays de ne pas livrer une concurrence déloyale au secteur privé par le moyen de son administration semblent sérieuses ;
- la réalité de ces garanties laisse pourtant perplexe puisqu’elle repose sur l’acuité (et la neutralité) des contrôles exercés sur les dossiers des demandeurs ;
- le CESC anticipe la difficulté de l’application des dispositions de l’article LP 5 qui prescrit que soient appréciés le défaut des compétences de la commune candidate à l’assistance et le caractère « prohibitif » des offres de services faites par des prestataires privés ;
- le même article est par trop rigoureux en ce qu’il écarte du bénéfice de l’assistance technique les communes dont les compétences techniques existent mais dont la charge de travail est telle qu’elle les rend durablement indisponibles ;
- la portée de l’article LP 6, du fait de son caractère générique, est relevée comme une faiblesse par le CESC (même si le texte ne vise que des opérations d’investissement, son application pourrait être prise en défaut) ;
- les contrôles et les sanctions prévus pourraient être d’application délicate lorsqu’exercés sur les projets et réalisations des communes associées, du fait de dissensions entre élus.

Fort de ces observations, le CESC recommande :
- que les contrôles exercés par les services du Pays et de l’Etat (chacun pour ce qui le concerne) sur les dossiers des demandeurs et /ou sur les réalisations soient sans failles ;
- qu’à l’article LP 11 un critère « d) » soit ajouté en vue de garantir la « pérennité » des opérations réalisées.


Monsieur John DOOM, co-rapporteur du dossier

Le Conseil tient à souligner au moins 4 facteurs rendant ce projet de texte nécessaire et opportun :
- la crise économique et financière qui touche sévèrement le Pays et, par contagion, met à mal les finances communales (alors même que le seul coût des opérations d’adduction d’eau et de traitement des déchets qui va devoir être supporté rapidement est estimé à 110 milliards xpf) ;
- l’incapacité pour la plupart des communes de se doter en compétences indispensables (ingénieurs, architectes, juristes,…) pour mener à bien des projets d’envergure dont l’aboutissement à brève échéance est contraint par la Loi (traitement des déchets ménagers avant le 31 décembre 2011, distribution d’eau potable avant le 31 décembre 2015, assainissement des eaux usées avant le 31 décembre 2020, mise en place de la fonction publique communale, …) ;
- l’absence, l’insuffisance ou le coût de l’ingénierie technique privée nécessaire à de telles opérations, singulièrement dans les archipels éloignés ;
- le soutien technique de l’Etat qui reste acquis aux communes, mais dont il n’est pas permis d’espérer (crise des finances publiques nationales oblige) qu’il soit demain – à lui seul - proportionné aux projets ici évoqués.

Sur la base de ces éléments, le CESC émet un avis favorable au projet de texte adopté par 16 voix pour, 6 voix contre, et 4 abstentions.

Suivez-nous sur :

  facebook twiter youtubenewsletter

 

Lundi à jeudi de 8h à 17h
Vendredi de 8h à 16h

Standard : +689 40416500
FAX : +689 40419242