Suivez-nous sur :

  facebook twiter youtubenewsletter

 

Lundi à jeudi de 8h à 17h
Vendredi de 8h à 16h

Standard : +689 40 416 500
FAX : +689 40 419 242

 

Rapport synthétique de la Conférence des 40 ans du CESC

Page 1 de Livret 40 ans CESC vf

pdf Rapport synthétique de la Conférence du CESC du 11 juillet 2017

La reconnaissance par l'Etat des droits des victimes des essais nucléaires français

Rapport 139 CESC

Rapport n° 139/CESC du 15-11-20062.8 Mo

Réforme et modernisation du statut de patenté ou entrepreneur individuel en Polynésie française

Rapport153

pdfRapport153-CESC.pdf1.34 Mo

L'avenir de la Polynésie française face à une gouvernance durable de son patrimoine marin

Rapport-152-CESC-patrimoine-marin

pdfRapport n° 152/CESC du 21/01/20154.30 Mo

L'implantation de jeux de casino en Polynésie française

pdfRapport 149-CESC803.66 Ko

L'emploi des jeunes en Polynésie française

pdfTélécharger PDF4.52 Mo

Feuilletez le document

L'aménagement des plages publiques

 Télécharger PDF 3.08 Mo

Le sport en Polynésie française

pdfTéléchargez le PDF4.03 Mo

Rapport sur la réforme de la PSG

pdfTéléchargez le PDF2.12 Mo

Feuilletez le document

Rapport d'activité 2016 du CESC

Rapport d'activité 2016 du CESC

pdfRapport d'activité 20162.34 Mo

Rapport d'activité 2015 du CESC

Rapport d'activité 2015 du CESC

pdfTélécharger le PDF2.19 Mo

RAPPORT D'ACTIVITE 2014

pdfRapport d'Activité 20141.59 Mo

Bilan d'activité 2012

pdfTéléchargez le PDF14.18 Mo

Bilan d'activité 2011

bilan-activite-2011-cesc

pdfTéléchargez le PDF10.28 Mo

Bilan de mandature 2009-2013

Bilan de mandature 2009-2013

pdfBilan de mandature 2009-20133.97 Mo

Affichage article

Avis N° 2014/10

Projet de « loi du pays » portant cadre général de la prévention et de la gestion des déchets en Polynésie française

Commission Aménagement du territoire et relations avec les États du Pacifique

Sans avis qualifié

Rendu le 31/07/2014

Résumé

La gestion des déchets constitue une problématique économique, écologique et sanitaire en particulier pour les pays insulaires comme la Polynésie française, où l’on doit faire face à des contraintes fortes comme l’étendue du territoire, la dispersion et l’éloignement des îles, les faibles surfaces disponibles et la configuration physique des îles et atolls peu propices à l’enfouissement des déchets. Aujourd’hui, la gestion des déchets relève respectivement du Pays et des communes puisque ces dernières sont compétentes en matière de gestion des déchets ménagers et végétaux. On constate que les quantités de déchets produites ne cessent d’augmenter avec le développement, la poussée démographique et l’évolution des habitudes de consommation des Polynésiens. Le gisement total des ordures ménagères atteint environ 130 000 tonnes annuelles, ce qui représente une production d’environ 500kg/habitant/an contre 400kg/habitant/an en France métropolitaine. Outre les volumes, la gestion des déchets représente un coût non négligeable pour la collectivité qu’il convient de maîtriser durablement. De la même manière, la question environnementale et sanitaire est loin d’être négligeable. Une politique volontariste de réduction quantitative et qualitative des déchets produits est incontournable pour générer un impact positif sur l’environnement de nos îles, d’autant que la Polynésie française doit abandonner progressivement l’élimination des déchets ménagers par simple enfouissement et privilégier leur élimination avec valorisation pour préserver durablement son cadre de vie. Le Conseil économique, social et culturel a pris la mesure des enjeux environnementaux auxquels la Polynésie française est aujourd’hui confrontée en matière de déchets. Il ne s’explique pas pourquoi la Polynésie française produit plus de déchets ménagers par habitant que la France métropolitaine, mais note que certaines bonnes pratiques n’ont toujours pas été intégrées dans notre quotidien (consignes, tri sélectif, compostage, valorisation de certains déchets dont la bourre de coco…). Sensible à l’empreinte environnementale consécutive à une gestion insuffisante des déchets, le CESC reconnaît qu’il est important de clarifier l’intervention du Pays et des communes, ces dernières ayant reçu compétence en matière de gestion des déchets ménagers en 2004 sans pour autant bénéficier de transfert des moyens financiers. Aucune suite réservée à ce projet de texte.

Documents Liés :

Avis
Avis 10-2014.pdf

Documents Confidentiels :

/!\ Attention, ces pièces ne doivent pas être rendues publiques. /!\



Suivez-nous sur :

  facebook twiter youtubenewsletter

 

Lundi à jeudi de 8h à 17h
Vendredi de 8h à 16h

Standard : +689 40 416 500
FAX : +689 40 419 242